Confluences 2030 - Réunion publique

Les quartiers se redessinent ! Riverains, acteurs locaux, porteurs de projets... Vous souhaitez en savoir davantage sur les avancées, les opérations d'aménagement qui s'engagent ? Les  collectivités partenaires (REDON Agglomération et les villes de Redon et Saint-Nicolas-de-Redon) vous invitent à une nouvelle réunion de présentation et échanges, mercredi 1er février, au Ciné Manivel.

vue aérienne des quartiers portuaires de Redon et Saint-Nicolas-de-Redon

vue aérienne des quartiers portuaires de Redon et Saint-Nicolas-de-Redon (avant construction de la base nautique)

© Scopidrone

Après les périodes de concertation, animations et études, le programme de renouvellement urbain passe à la vitesse supérieure : les projets se concrétisent ou s’affinent, dans le respect de la stratégie d’aménagement du plan guide validé en 2020.

Des avancées effectives, autour de la presqu’île du port et de la Digue

  • La base nautique la Corderie, pensée pour soutenir la stratégie de développement des activités nautiques sur le territoire et le dynamisme des associations,
     
  • L’aménagement de l’avant-port, la nouvelle capitainerie adaptée aux attentes des plaisanciers pour affirmer l’identité fluvio-maritime du territoire et, sa capacité à faire effet levier sur l’économie touristique,
     
  • La passerelle du port, conçue pour faciliter les mobilités douces entre les deux rives et plus globalement, entre les quartiers de la ville.

Lancement des travaux des quais Jean Bart et Amirale de la Grandière

Dans la continuité des aménagements réalisés autour de la passerelle du port, le renouvellement urbain de la presqu’ile se poursuivra dans le respect de l'identité paysagère du site. Les travaux débuteront au cours du premier trimestre 2023 (pour une période d'1 an environ) et intègreront une reprise des réseaux d'eaux.

Les aménagements permettront de valoriser le quartier portuaire, retisser un lien avec le centre-ville, faciliter la vie des habitants, accueillir plaisanciers et promeneurs, encourager les mobilités douces, la promenade, assurer une meilleure desserte -tous modes confondus- de la presqu’île, y compris en cas de crue.

Quai Amiral de la Grandière

  • réaménagement de la berge et du quai,
  • création d'une voie partagée piétons-cycles-voitures (20 à 30 km/h),
  • maintien des places de stationnement et du sens de la circulation.

    Quai jean Bart

    • réorganisation des zones de stationnement, pour libérer le bord à quai et ouvrir la vue sur le port,
    • création d'une large promenade piétonne, bord à quai de 4 m de large,
    • diminution de l’emprise de la voie, tout en permettant une circulation double sens partagée avec les cycles,
    • réutilisation du pavage existant sur les espaces de stationnement conservés, côté façade,
    • restitution piétonne exclusive de la presqu’île et création d'un vaste parvis devant le Ciné Manivel,
    • positionnement de l'entrée du parking public derrière le cinéma, côté est
    • réaménagement des pentes, en cohérence avec les systèmes de protection amovibles contre les inondations (en cas de crue importante) 
    • création de plusieurs points d’apports volontaires enterrés, côté façades.

    Porteurs de projets

    • Aménagement : ville de Redon
    • Protection contre les inondations : REDON Agglomération  

    En lieu et place des Halles Garnier

    À la pointe de la presqu’île, les Halles constituent une emprise bâtie de 2 hectares en friche. La situation exceptionnelle offre les conditions pour un projet singulier et ambitieux. Il s’agit avant tout de valoriser et qualifier les espaces publics en rives et d’étendre la grande esplanade. Les travaux de démolition s'engageront fin 2023.

    Des études pré-opérationnelles, techniques et environnementales sont engagées pour préciser les conditions de faisabilité des projets d'aménagement, voulus exemplaires en termes de transition écologique, sociale et économique.

    Lauréat du Fonds Friches, le projet de reconversion des Halles Garnier est soutenu notamment par le ministère de la Transition écologique.
    • Côté port de plaisance, la restructuration de la grande nef en 3 espaces distincts, futur lieu d’activités culturelles et récréatives. Les Grandes Nefs seront réhabilitées et ouvertes à des programmes "publics", nef parapluie, serre du voyage (restauration), ou encore équipement à vocation patrimonial et culturelle. Après démolition partielle, la partie centrale du site accueillera des programmes d’activités au-dessus de socles "actifs".
    • Face à la Vilaine et aux marais : un programme résidentiel sera implanté.
    • En prise avec la grande dalle à la pointe de la presqu’île : un hébergement insolite à destination des touristes.
    • En îlot central : un programme d’activités tertiaire et artisanale.

    Un plan de circulation prévoit de réorganiser la place de la voiture, libérer les espaces publics et privilégier les modes doux.

     Porteur de projet : ville de Redon

    Objectifs : une mixité d’usages, dans un quartier habité, des espaces publics fédérateurs, de détente et de promenade pour révéler la qualité des lieux, berges naturelles et quais...

    En lieu et place des friches Stef

    L'ancien site industriel est idéalement situé, à quelques pas du centre-ville, en proximité immédiate du Pôle d’Échange Multimodal de la gare de Redon. La partie sud s'ouvre vers le Canal de Nantes à Brest, et le quartier du Châtelet. Le site est organisé en deux parcelles distinctes, situées de part et d’autre de la rue de la Gicquelaie.

    L'objectif est de développer une offre de programmes résidentiels et tertiaires.

    Le désamiantage, la déconstruction des installations du site sont réalisés et les études de dépollution sont engagées.

    • L’îlot Est dispose d'une bonne visibilité depuis la gare SNCF. Il accueillera le futur Campus E.S.P.R.I.T * (établissement en plein essor dans le champ de la formation liée à la performance industrielle), une résidence étudiante, et un programme à vocation tertiaire, pour renforcer l’attractivité et la polarité économique du pôle Gare.
    • L’îlot Ouest s’oriente vers un programme résidentiel, adapté à la demande des familles, pour amplifier la mixité du quartier.
    • La maison de maître (qui marque l’entrée du site) est conservée et devra trouver une nouvelle vocation en lien avec le reste de la programmation.
    (*) La construction par le GIP Campus E.S.P.R.I.T. Industries, soutenue par les collectivités, sera la première pièce maîtresse de réhabilitation du site. Une première opération prévue en 2025.

    Porteurs de projet :
    REDON Agglomération et Ville de Redon | Avec le soutien de l’Etablissement Publique Foncier de Bretagne.

    Autres opérations à l’étude

    • Une passerelle parallèle au pont de la Digue
      Les objectifs sont multiples et complémentaires :
      - renforcer les continuités piétonnières et cyclables le long du canal de Nantes à Brest,
      - permettre une liaison douce et sécurisée entre Redon et Saint-Nicolas-de-Redon,
      - faciliter la mobilité des habitants et touristes à vélo (notamment ceux qui empruntent la "Vélodyssée").
    • La création d’un port technique en lieu et place de l’ancien port de commerce, pour accueillir des services aux plaisanciers et un port à sec
    • Une réflexion sur le devenir du bâtiment de La corderie - Digue sud, libéré des activités nautiques depuis la création de la base nautique.
    • Un projet d’aménagement paysager des espaces publiques de la Digue sud, en co-construction avec les habitants.
    • L’aménagement du passage à niveau ferroviaire de Saint-Nicolas-de-Redon et du Coude du Canal pour sécuriser la traversée, assurer une continuité piétons et cyclistes, gérer les stationnements.

    Une réunion ouverte à tous publics

    Riverains des quartiers, habitants du territoire ou limitrophes, acteurs associatifs, économiques, porteurs de projets, partenaires... Chacun est invité à participer à la réunion publique lieu mercredi 1er février, de 19h à 20h30 au Ciné Manivel (entrée gratuite, sans réservation).

    A l'issue des présentations et questions / réponses, un temps convivial permettra de prolonger les échanges avec l'équipe projet, les acteurs et partenaires associés.

    Une nouvelle ville se dessine... Des changements de pratiques de mode de vie... Une relation renouvelée des habitants avec le fleuve et le canal... Tout ce qu'il faut pour révéler "l’extra-ordinaire" du territoire !









    Publié le 23-01-2023