STOP au brûlage des végétaux

Le brûlage des déchets verts à l'air libre reste interdit. En plus d'émettre notamment des particules fines qui dégradent la qualité de l'air, cette pratique est nocive pour la santé humaine.

Brûlage

© Siim Luka - Unsplash

Le brûlage à l’air libre, y compris en incinérateur de jardin, est interdit en tout temps, tout lieu, toutes circonstances et est passible d’une amende de 450 €. (Circulaire ministérielle du 18/11/2011)

Polluant et interdit

L'interdiction de brûler est valable pour les particuliers, les établissements publics et les entreprises du paysage (le monde agricole n'étant pas concerné).

Les concentrations de particules fines augmentent la pollution atmosphérique, nuisible pour l'environnement et nocif pour la santé de tous.

Une seule consigne : ne pas brûler ses végétaux !

La nature ne brûle pas, elle recycle depuis 300 millions d’années.

Que faire de ses végétaux ?

Les déchets verts sont une véritable ressource pour le potager et pour la biodiversité, mettons-les à profit !

  • La tonte de pelouse, une fois séchée au soleil, devient un excellent paillage pour les arbustes et le potager.
  • Les petits branchages, feuillages et tailles de haie peuvent se broyer facilement à l'aide d'une tondeuse. Le broyât est utile pour éviter la repousse des mauvaises herbes, maintenir une bonne humidité dans le sol et protéger les plantations du froid comme des fortes chaleurs.

Pour aller plus loin

Voici quelques astuces pour valoriser les végétaux directement à domicile, sans avoir à se déplacer à la déchèterie. A adopter dès maintenant  !

Publié le 03 avril 2020 - Mis à jour le 28 avril 2020

branches et feuilles mortes